Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ecrit hier dans le TGV qui nous ramenait à Paris

 

11 Novembre dans le TGV

 

Le train longe la côte et la mer est bien grise
A mon réveil, son bleu cobalt laissait présager,
Si le ciel avait bien voulu se dégager, 
Un matin clair bercé par une douce brise.

 

Mais le soleil ne fit qu’une brève percée
Juste un fugace instant pour créer un mirage
Avec des ors, des bleus, des ocres insensés,
Avant d’être avalé par un flot de nuages.

 

Les voici devenus les maîtres du firmament
Et leur monochromie attriste la Provence
Qui entre bruine et brume somnole tristement.

 

En Avignon la grisaille devient plus dense
En Bourgogne la pluie hachure le décor
ET à Paris le ciel semble pleurer nos morts.

JB

 

 

 

La pub qui s'inscrit dans mes textes est récente. Elle se fait contre ma volonté sans qu'on m'ait demandé mon avis. Ne la lisez surtout pas. C'est une intrusion.

11 Novembre11 Novembre
11 Novembre11 Novembre
11 Novembre11 Novembre
11 Novembre11 Novembre11 Novembre
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :