Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Renata est partie travailler. Je suis donc seul avec Paco, mon petit fils

 

 

 

Matin réveil à Toulouse…

 

Le vent qui a soufflé en bourrasque à Toulouse,

A dépouillé les arbres de leur toison dorée

Et fait tourbillonner les feuilles sur les pelouses

Comme des papillons bruissants et mordorés.

 

Mon petit-fils, Paco, un colosse gamin

A voulu ce matin préparer des muffins

A son petit déjeuner pour apaiser sa faim,

Une faim d’enfant ogre qui adore manger.

 

Comme il semblait connaître la recette par cœur

Je pris donc mes distances pour n’être pas dérangé

Et pendant qu’il était plongé dans son labeur

Je buvais mon café à l’écart du danger.

 

Mais voilà, alors que j’écoutais France inter

La pâte des muffins se retrouva par terre

Et le « Papy !» que lança le pâtissier en herbe

Loin de m’enchanter me rendit fort acerbe.

 

Cette blanche mélasse répandue sur le sol

Qui collait sur l’éponge ou sur la serpillère

Valait-elle vraiment que je pique une colère

Où qu’avec le gourmand Paco, j’en rigole.

 

Oui, on s’est bien marré mon petit fils et moi

En lavant le carrelage et tout le saint-frusquin.

Et faute de muffin le gourmand à eu droit

A un bol de lait chaud et une tranche de pain.

 

VIVAAAA !

 

La pub qui s'inscrit dans mes textes est récente. Elle se fait contre ma volonté sans qu'on m'ait demandé mon avis. Ne la lisez surtout pas. C'est une intrusion.

Les muffins de PacoLes muffins de Paco
Les muffins de PacoLes muffins de Paco
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :