Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A Toulouse je loge chez ma fille Renata qui habite un rez de jardin niché sur une légère hauteur.

 

 

Ville rose

 

 

 

Une lumière d’or baigne la ville occitane

Pas cet or vif et gras qui a trop de carat

Non un or allégé parfois presque diaphane

Qui donne au feuillage un reflet délicat.

 

Ma fenêtre s’ouvre, dans un coin de Toulouse,

Sur une aire arborée qui rougeoie le matin

Autour d’habitations aux modestes pelouses

Près d’un ruisseau à sec et des potagers nains.

 

Pour rejoindre à pied ces jardins ouvriers

On longe une bibliothèque de quartier

Ou des érables pourpres de flamboyante allures

Sont appréciés des chiens qui aiment la lecture.

 

C’est le cas de Joy la chienne de Renata

Pendant que nous allons feuilleter des ouvrages

Elle vient consulter, de son fin odorat

Les informations laissées durant leur passage,

 

Par ses nombreux semblables qui viennent ici pisser. A chacun ses lectures. A nous les magazines

Ou les livres et à elle les nouvelles canines.

Elle en est si friande qu’elle ne peut s’en passer.

 

Un léger vent du nord soulève les feuilles mortes

Notre promenade reprend mais la chienne studieuse

Hume chaque pied d’arbre de son flair de curieuse

Et son roman s’achève sur le pas de la porte  

 

Hier soir, des cumulus stagnaient sur la ville rose.

Et étaient, eux aussi, de la même couleur.

Le crépuscule alors se para de lueurs

Produisant un effet proche de l’hypnose.

 

JB

 

La pub qui s'inscrit dans mes textes est récente. Elle se fait contre ma volonté sans qu'on m'ait demandé mon avis. Ne la lisez surtout pas. C'est une intrusion.

 

 

    

 

Ville roseVille roseVille rose
Ville roseVille rose
Ville roseVille rose
Ville roseVille rose
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :