Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

 

Hier j’ai publié sur mon blog et sur Facebook un poème de l’ami Jean Claude Perpère qui décrivait avec son talent coutumier, un Ardélion intrigant et un Myrmidon vaniteux, l’un toujours prêt à faire une courbette et l’autre à ce rengorger tel un nabot vantard. Ces deux êtres dans la nuit ont fait grésiller mes synapses et ce matin…

 

 

Jupiter vaincu

 

On les croyait issus tous deux de l’ancien temps

On se disait qu’aujourd’hui il n’en existait plus,

Que l’ultime Myrmidon que l’on ait entendu

Fut dit par Cyrano, dans l’œuvre d’Edmond Rostand.

 

Eh bien non mes amis, ils existent toujours

Ces Ardélions si prompts à la duplicité

Dont l’échine bien souple et la voix de velours

Leur permettent de bons postes malgré leur nullité.

 

Et quant aux Myrmidons « trop courts pour être altiers »

Nous en avons eu deux de suite à l’Elysée

Qui malgré leur manque patent de sublimité

Ont eu des « lèches-culs » qui les ont courtisés.

 

Aujourd’hui qui a-t-on au sommet de l’Etat ?

Un beau parleur habile dans les orales joutes

Entourés d’Ardélions plus novices que bêtas

Qui loin de l’épauler précipitent sa déroute.

 

Mais lui n’est pas du tout un obtus Myrmidon

Il s’est cru invincible une fois au pouvoir,

S’est vu en Jupiter plutôt qu’en Céladon.

Le galant aurait plu, Zeus, lui, le fera choir.

 

L’Olympe et ses dieux ne sont plus à la mode.

Notre Saint Valentin elle n’est pas périmée

Céladon pour séduire use d’une autre méthode

Ne dit pas : « aimez moi », mais « je vais vous aimer ».

 

 

Vivaaaa !

 

JB

 

La pub qui s'inscrit dans les textes est récente. Elle se fait contre ma volonté sans qu'on m'ait demandé mon avis. Ne la lisez surtout pas. C'est une intrusion.  

Céladon oubliéCéladon oublié
Céladon oubliéCéladon oublié
Céladon oubliéCéladon oublié
Céladon oubliéCéladon oublié
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :