Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

On pourrait mettre un terme rapide au saccage de la planète, mais pas par des discours, de fausses promesses ou des déclarations d’intention. Les politiciens ne sont que des marionnettes. Les vraies cibles sont les 1% de l’humanité qui raflent 90% des richesses terrestres.

Après cette pub forcée

 

 

 

 

 

On nous parle de croissance

Pour polluer encore plus

Une terre en souffrance

Que pillent les goulus.

 

Si ces rafles funestes

Servaient les indigents

Mais non, les pauvres gens

N’ont même pas droit aux restes

 

Les forêts sont détruites

Les océans pollués

Les oiseaux prennent la fuite

Sans savoir où aller.

 

Gorgées de glyphosates

Les cultures, à foison,

Répandent leur poison

Dans nos corps de primates.

 

A quoi bon trop produire

Si c’est pour tout détruire ?

Cette damnée croissance

Prônée par la finance

 

Profite au un pour cent

De voraces indécents

Qui de leur haute sphère

Tuent notre biosphère.

 

Ces aveugles gloutons

Qui font tant de dégâts

N’en réchapperont pas

Et comme nous, mourront

 

Quand la terre altérée

Par toutes leurs curées

Deviendra invivable.

Cette fin est palpable,

 

Mais dans leur tour d’ivoire

Eux ne la sentent pas

Et  refusent de croire

Qu’approche leur trépas.

 

Nous devrions peut-être

Les faire disparaître

Ces êtres sans vertu

Avant qu’ils ne nous tuent.

 

Vivaaaaaa !

 

JB

 

La pub qui s'inscrit dans les textes est récente. Elle se fait contre ma volonté sans qu'on m'ait demandé mon avis. Ne la lisez surtout pas. C'est une intrusion.    

Eux sans nous ???Eux sans nous ???Eux sans nous ???
Eux sans nous ???Eux sans nous ???
Eux sans nous ???Eux sans nous ???
Eux sans nous ???Eux sans nous ???Eux sans nous ???
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :