Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’Insulte.

 

Voici le courriel anonyme signé d’un certain joseph qui m’a été envoyé à la suite des deux textes « Faites vos jeux » et « La Grande Louise » que j’ai publié sur mon blog et Facebook.

 

Vous vous faites passer pour un résistant mais vous n'êtes rien d'autre qu'un collabo du pouvoir en place. Vous ne vous en prenez qu'aux casseurs en évitant bien de critiquer l'ignoble répression du pouvoir. Vos soi-disant appels à une lutte pacifiste ne sont rien d'autre que de demander aux Gilets jaunes de se faire tabasser et de ne surtout pas répliquer aux tabasseurs qui sont aux ordres du pouvoir. Finalement, entre une merde et vous, il n'y a pas beaucoup de différences. Réponse après cette éventuelle Pub imposée.

 

 

 

 

Monsieur Joseph - qui a peur de donner son vrai nom - vos affirmations haineuses empêchent toute discussion. Vous n'êtes pas dans le débat mais dans l'accusation et l'insulte. Je ne me fais pas passer pour un résistant, comme l’a été mon père sous l’occupation. J'écris ce que je pense, au moment où je le pense et ne me cache pas sous un faux prénom pour proférer contrevérités et insultes. Bien qu’étant de culture libertaire je ne confonds pas, comme vous le faites, les époques et ne vois pas dans la forte crise sociale actuelle de points communs avec les affrontements de 1871 où l’on tirait sur le peuple à balles réelles, pour le tuer. Dans un autre message, tout aussi haineux que le premier, vous me déniez le droit de faire l’éloge de Louise Michel décrétant que j’en suis indigne et qu’elle, en son temps, avait été partisane de la violence. Sachez, monsieur l’insulteur anonyme, qu’en un seul mois la répression contre les communards a fait plus de cent mille morts et que face à la soldatesque de Thiers qui les massacraient prôner la non-violence eût été tout simplement inconcevable. Au demeurant, les propos de Louise Michel étaient plus lucides, visionnaires et humanistes qu’agressifs. Elle a dit

«  Notre plus grande erreur et de n’avoir pas planté le pieu  au cœur du vampire ; la finance »

Ou

La révolution sera la floraison de l’humanité comme l’amour est la floraison du cœur »

Et encore

«  Je suis ambitieuse pour l’humanité ; moi je voudrais que tout le monde fût artiste, assez poète pour que la vanité humaine disparût ».

 

Vous parlez d’elle sans l’avoir lue. Vous êtes un ignorant dangereux, incapable de savoir raison garder. Puisse des gens de votre acabit ne jamais accéder à une quelconque responsabilité.

Je le redis, la protestation massive et non violente est à mon sens plus productive que la violence aveugle dont on sort rarement victorieux. Les CRS sont un instrument de répression de l’Etat duquel il ne faut attendre aucune mansuétude à moins de le gagner à sa cause. Je n’ai pas le sentiment qu’en employant les mêmes méthodes qu’eux, les faux révolutionnaires qui se cachent parmi les gilets jaunes y parviendront. Sachez qu’aux Etats-Unis des manifs de l’ampleur de celles que nous connaissons actuellement se seraient probablement déjà soldées par des dizaines de morts au minimum. Nous ne sommes pas que je sache sous la coupe de nazis. Si je n’apprécie pas ce gouvernement et continue de rêver à une société sans chef suprême, je ne vois pas en lui un régime qui me rappelle celui que j’ai connu dans mon enfance, sous l’occupation. Néanmoins, puisque selon vous il n’y aucune différence entre une merde de collabo et moi,  pourquoi donc daignez vous m’écrire ? Mon père qui était FTPF n’insultait pas, lui, anonymement les occupants. Il leur tendait avec son équipe des embuscades sur les routes de Savoie et les combattait. Venez donc affronter face à face le collabo que je suis et à 83 ans je serais encore assez en forme pour vous donner une bonne paire de gifles sans avoir peur, moi, de me salir les mains à votre contact bien pire, je le crains, qu’une innocente merde qui n’incommode que l’odorat.

Je conclus avec ce texte de la Grande Louise.

 

« Si un pouvoir quelconque pouvait faire quelque chose, c'était bien la Commune composée d'hommes d'intelligence, de courage, d'une incroyable honnêteté et qui avaient donné d'incontestables preuves de dévouement et d'énergie. Le pouvoir les annihila, ne leur laissant plus d'implacable volonté que pour le sacrifice. C'est que le pouvoir est maudit et c'est pour cela que je suis anarchiste ».

 

Pour moi c’est clair « pseudo Joseph », vous n’avez rien, mais alors absolument rien de l’esprit d’un communard. Vous n’êtes qu’un lâche incapable d’assumer vos opinions à visage découvert.

 

Jean Bertolino  

 

La pub qui s'inscrit dans les textes est récente. Elle se fait contre ma volonté sans qu'on m'ait demandé mon avis. Ne la lisez surtout pas. C'est une intrusion.    

 

L'insulteL'insulteL'insulte
L'insulteL'insulte
L'insulteL'insulte
L'insulteL'insulte
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :