Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

 

Aujourd’hui, place de nouveau à l’aède occitan Jean Claude Perpère dont l’esprit, du haut de ses montagnes d’Ariège est réchauffé par le vent d’Autan les jours de grandes froidures et rafraichi par le Cers sous les soleils ardents. Cette situation privilégiée donne à son inspiration une fraicheur, une pertinence que dis-je, une truculence sans égales.  

 

 

 

 

L’orgueil est un vilain défaut

 

« Surtout ne souffle pas plus haut que ton esprit. »

C’était là le précepte d’un vieux Grec philosophe

Qui, ayant pour l’orgueil le plus profond mépris,

Clamait à ses disciples la salubre apostrophe. 

La suite après cette pun imposée

 

 

Tout fidèle pouvait lire, gravés sur le fronton

Du grand temple de Delphes où le menaient ses pas,

Ces mots « Connais-toi toi-même » ou « Gnôthi seauton »,

Soit : « Homme, ne te prends point pour ce que tu n’es pas ».

 

L’orgueil, selon la Bible, est le péché suprême

Qu’avant l’aube des temps perpétra Lucifer

Lequel se voulut Dieu et qui, pour ce blasphème,

Fut mué en Satan et jeté en Enfer.

 

Pour avoir tant souffert de l’hubris (1)  des despotes

La plèbe flétrit l’orgueil en son langage cru

N’en déplaise à tous ceux qui sur les mots chipotent :

L’honnête homme ne pète pas plus haut que son cul.

 

JCP, Paris10.01.2019

 

1 HUBRIS.–Littér, Outrance dans le comportement inspirée par l’orgueil, démesure (Larousse)

 

La pub qui s'inscrit dans les textes est récente. Elle se fait contre ma volonté sans qu'on m'ait demandé mon avis. Ne la lisez surtout pas. C'est une intrusion.    

L'orgueil !
L'orgueil !L'orgueil !
L'orgueil !L'orgueil !
L'orgueil !L'orgueil !
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :