Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand il n’y a pas la mer, mes nuits ne sont pas roses

 

Le rêve libertaire très souvent me survole

Depuis que le père Proudhon m’a fait réfléchir

En affirmant : « La propriété c’est le vol ».

Mais ce rêve s’estompe quand je veux le saisir. ( Suite après l'intrusion)

 

Quelquefois, il me frôle quand l’aube se dessine

Après des heures passées dans un noir sidéral

A voir se profiler les mots de Bakounine

Qui a décrété que l’Etat était le mal.

 

Il me nargue souvent et bien sûr m’indispose

Surtout quand apparaît « l’aurore aux doigt de rose »

Et que Je crois le voir ce matin triomphant.

 

Je sais que ce sera sûrement un déboire,

Que le jour « ne sortira pas comme d’une victoire »

De ces nuits bien trop longues que je quitte en piaffant.

 

  Vivaaaa !

 

JB

 

La pub qui s'inscrit dans les textes est récente. Elle se fait contre ma volonté sans qu'on m'ait demandé mon avis. Ne la lisez surtout pas. C'est une intrusion.

Un rêve noir…Un rêve noir…
Un rêve noir…
Un rêve noir…Un rêve noir…
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :