Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Fable du jour

 

 

 

Il était grand et fat, ce crapaud vieillissant

Qui aimait la gloriole et adorait l’argent.

En tant que président d’un Etat très puissant

Il érigeait des murs pour stopper les migrants

 

Chassés par la misère de leur terre natale.

« America first » criait-il à tous ses fans…

Ce batracien entêté et mégalomane

Avait des attitudes de déficient mental.

 

Il niait les alertes lancées par les savants,

Soutenait à fond les crapauds pollueurs

Et les encourageait à aller de l’avant

Malgré les incendies dus aux grosses chaleurs.

 

A l’Est, en Europe, vivait une grenouille

Qui gouvernait une nation très remuante.

En apparence, elle n’avait rien d’une fripouille

Et le lointain crapaud la trouva accueillante.

 

Quand un 14 juillet il vint la visiter.

Il eut droit à un beau défilé d’amphibiens

De toutes les couleurs, en fut très excité

Et décida que lui aussi aurait le sien.

 

La rainette, à l’époque, se voyait presqu’en roi

Et devant le crapaud elle prenait des pauses.

Pour séduire ce balourd au parler maladroit,

Elle brilla par son verbe assaisonné de gloses.

 

Si le crapaud laissa la grenouille coasser

Il comprit très vite qu’elle ne faisait pas le poids

Même en s’affichant dans le décor d’autrefois

D’un roi soleil datant d’un monde trépassé.

 

Lui érigeait des tours qui frôlaient les nuages

Et toisait l’ancien temps de toutes leurs hauteurs.

La rainette malgré tous ses cabotinages

N’avait, selon ses goûts, que très peu de valeur.

 

Plus à l’Est encore, aux confins de l’Europe,

Un crapaud moins fantasque que le précédent

Régnait sans partage sur un immense biotope

Qui occupait les sols jusqu’en Extrême Orient.

 

Lui, des palais, il en avait plus qu’il n’en faut

Pour de son cul pouvoir péter beaucoup plus haut

Que la rainette, fière de son si beau château

Où, avec faste, elle reçut l’ombrageux crapaud.

 

Elle voulut sur l’éthique lui donner des leçons,

Qui auraient mérité une réplique hautaine.

Sous les yeux des médias il se mua en glaçon

Mais réserva à l’hôtesse un chien de sa chienne.

 

La grenouille aujourd’hui connaît bien des déboires.

De jaunes batraciens qu’elle blessa en paroles

Jaillissent sur les routes, submergent la métropole

Réclament sa démission, contestent son pouvoir.

 

Au lieu de la soutenir, les deux crapauds rigolent

De voir cette inférieure qui les prenait de haut

Rabaissée par le peuple à son juste niveau.

Néanmoins la rainette n’est pas pire, loin s'en faut,

 

Que ces deux horribles et très nuisibles crapauds…

 

Vivaaa !

JB

 

La pub qui s'inscrit dans les textes est récente. Elle se fait contre ma volonté sans qu'on m'ait demandé mon avis. Ne la lisez surtout pas. C'est une intrusion.

Les crapauds et la rainette.Les crapauds et la rainette.Les crapauds et la rainette.
Les crapauds et la rainette.Les crapauds et la rainette.
Les crapauds et la rainette.Les crapauds et la rainette.
Les crapauds et la rainette.Les crapauds et la rainette.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :