Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

 

C’était hier…

 

 

La lune bien trop loin du clocher de Sainte Marie

Ne pouvait apparaître comme un point sur un i.

Elle luisait tout là-bas, au loin, sur l’océan,

Lequel, à marée basse, bruissait paisiblement.

 

Les merles dans les taillis pépiaient ensommeillés.

Le vent soufflait à peine. Ce silence si doux

Me faisait oublier nos villes embouteillées

Et les clameurs sauvages des hommes en courroux.

 

Hier matin le soleil nous donna de l’allant

Et nous avons rejoint la Flotte en pédalant.

Le bourg aux maisons blanches était éblouissant

 

Avec ses volets verts. Mais ses rues sans passant,

Malgré leur propreté, avait un air maussade.

Les Rétais hibernent-ils, comme les plantigrades ???

 

Vivaaa !

 

JB

 

La Flotte sous le soleil.La Flotte sous le soleil.
La Flotte sous le soleil.La Flotte sous le soleil.
La Flotte sous le soleil.La Flotte sous le soleil.
La Flotte sous le soleil.La Flotte sous le soleil.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :