Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le bruit et la fureur...

Quinze jours

 

Quinze jours sans télé, sans journaux, sans nouvelles.

Quinze jours à l’écart des séismes ou tueries,

Des polémiques ou politiciennes querelles

Des haines médiatiques, des mondiaux hourvaris.

 

Eh bien voyez-vous, ça ne nous a pas manqué.

Je dirais même plus, ça nous a fait du bien.

On était moins tendu et l’on s’est appliqué

A vivre sans angoisse, à ne penser à rien

 

Qui puisse altérer cette douce ataraxie,

Si proche de l’indolence, voisine de la torpeur.

Nous errions dans la nuit parmi les  galaxies

Et guettions de l’aurore la venue des lueurs.

 

Elles nous envoûtaient par leurs subtiles couleurs

Si douces, si éphémères et durant les secondes

De cette métamorphose, un intense bonheur

Semblait jaillir du ciel et irradier le monde.

 

Quand survenait le soleil après ce prélude

Nous captions sa lumière tels des êtres larvaires

Et sous ses doux rayons, comme à leur habitude

Nos esprits vagabonds revenaient sur la terre  

 

Où les clameurs  humaines broient cette paix mensongère.

Quand on est en hypnose, dès le matin levant,

On a, j’insiste, l’allure d’un protozoaire

Peu soucieux de se prendre pour un roseau pensant.

     

Ensuite nous marchions pour aller nous baigner

Dans une anse tranquille et une mer limpide,

Avec pour tout décor les monts de l’Argolide

Et le chant des cigales pour nous accompagner.

 

Dans le port, chaque matin, c’était le grand tapage

Ces affairements ne nous faisaient pas souffrir.

Nous étions à l’abri sur notre petite plage

Et passions la journée à nager ou dormir.

 

Les sons dans ce pays sont rarement en berne.

A l’esbroufe, aux foucades les Grecs sont aguerris,

Mais ils savent le soir chanter dans les tavernes

En se remémorant Mélina Mercouri.

 

Et là, nous adorons leurs émois bucoliques,

Leurs voix qui se mélangent en des tons harmonieux

Les battements des cœurs qui font luire leurs yeux

Et les ouzos laiteux, cette potion magique…

 

Ça y est, c’est fini, l’actu est de retour

Avec ses Macronades et ses viles Trumperies

Ses Salvinièses abjectes ou ses Johnsonneries

Ses météos fluctuantes et ses noirceurs du jour…

 

Quinze jours, quinze jours, nous voici de retour…

 

VIVAAAA !

 

JB.

 

Comme mon Iphone était tombé en panne je n’avais pu vous montrer ces clichés de l’aurore. Hier, je suis allé le faire réparer chez Apple. Les voici donc avec quelques jours de retard. Moins précis que mes yeux qui s’étant altérés, sont affamés de lumière, mais quand même c’est assez beau à voir….

 

 

 

Le bruit et la fureur...Le bruit et la fureur...
Le bruit et la fureur...Le bruit et la fureur...
Le bruit et la fureur...Le bruit et la fureur...
Le bruit et la fureur...Le bruit et la fureur...
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :