Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Deux vraies amies

Qu'un ami véritable est une douce chose!
Il cherche vos besoins au fond de votre coeur ;
            Il vous épargne la pudeur
            De les lui découvrir vous-même.
            Un songe, un rien, tout lui fait peur
            Quand il s'agit de ce qu'il aime.

 

Cette magnifique conclusion du poème « Les deux amis » de La Fontaine, a éveillé en moi l’envie de raconter l’histoire vraie d’une grande amitié. 

 

Deux vraies amies

 

 

 

Les deux amies de cette fable ne demeuraient pas

Comme ceux de La Fontaine au Monomotapa.

Amies est féminin. Il s’agit donc de femmes

Dont je vais dans ces lignes dépeindre la belle âme.

 

L’une venait de Bordeaux, d’un quartier populaire

Qu’on nomme aujourd’hui banlieue, un mot qui fait peur.

Sa mère mourut jeune. Son père étant éboueur,

Dès l’adolescence elle veilla sur ses deux frères.

 

Ça ne l’empêcha pas de suivre des études

Dans l’espoir de sortir de cette vie trop rude

Et d’acquérir des connaissances éclectiques.

Brillante, elle décrocha en sciences politiques

 

Un diplôme couronnant un effort remarquable.

Car c’est, évidemment, après la soupe du soir

Que, sur la même table, elle faisait ses devoirs

En y étalant les livres qui gonflaient son cartable.  

 

Quand ses frères eurent l’âge d’être des conscrits,

Elle sut qu’elle devait prendre le train pour Paris

Et s’occuper, enfin, de sa propre existence

Dans cette ville qui permet toutes les espérances.

 

C’est  dans une grande radio où elle était stagiaire

Qu’elle rencontra celle qui deviendrait son amie.

Elle était le contraire d’une fille de prolétaires

Mais, comme elle, rêvait de réussir sa vie.

 

Son enfance avait été sans ombre et choyée

Par une tendre mère ex petite main chez Dior

Et un père issu d’un milieu privilégié.

Il chérissait ses gosses comme d’autres chérissent l’or.

 

Et dans son beau quartier cette vraie Parisienne

Héritière heureuse de la gouaille de sa mère

Enrichie par l’humour élégant  de son père

Menait une existence légère et sereine.

 

Elle sut faire sourire celle dont la gaité

Eclairait rarement le beau et fin visage.

Il se créa entre elle une complicité

Qui dura jusqu’au bout et s’accrut avec l’âge.

 

La fille de Paris, un jour, quitta le nid

Et laissa ses parents pour une vie de bohème

Avec ses libertés, ses folies, ses dilemmes

Quand le cœur se perd dans des embrouillaminis.

 

Elles devinrent très proches grâce à cette existence

Qui effaçait entre elles toutes les différences.

La fille de Bordeaux trouva l’homme de sa vie

Et peu de temps après la Parisienne aussi.   

 

Refusant entre elles deux le moindre éloignement

Elles pouvaient s’entrevoir de leurs appartements

Qui, dans la même rue se trouvant juste en face,

Leur permettait, pour rire, d’échanger des grimaces.

 

Puis celle de Bordeaux connut tôt le veuvage

Et la douleur du deuil qui rougissait ses yeux.

Pour cette fille qui n’avait jamais été volage

La mort de l’être aimé fut un malheur affreux.

 

Des tumeurs incurables la frappèrent durement.

La Parisienne alors accrut sa prévenance.

Elles firent de grands voyages entre les traitements

Qui ne décomptaient pas les heures de souffrance.

 

Pour qu’elle y pense moins, elles suivirent des cours

Au Louvre, à la Sorbonne et partout alentour

Comme dans sa jeunesse, la fille de Bordeaux

Remplissait des cahiers et oubliait ses maux.

 

Mais un jour c’est le mal qui eut le dernier mot

Et elle s’éteignit comme s’envole un oiseau.

Depuis, la Parisienne, fidèle à cet amour

Continue tout seule d’assister à leurs cours

 

Mais pourquoi y a-t-il un siège vide près d’elle ?

N’est-ce pas pour garder la place de l’absente

Qui apparaît toujours après une brève attente

Comme un souffle chargé d’une tendresse immortelle ?

 

JB

 

  La pub qui s'est interpolée contre mon gré dans mon poème est une intrusion. Les gérants de ce blog pourraient avoir la décence de la mettre seulement en fin de texte ! 

Deux vraies amies
Deux vraies amiesDeux vraies amies
Deux vraies amies
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :