Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les satrapes d'Afrique

Comment peut-on tolérer que d’authentiques voleurs soient à la tête de pays africains qui croupissent dans la misère ?

(Lire le poème après cette maudite pub)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les satrapes d’Afrique.

 

Les scandales nous aveuglent. Nous ne les voyons pas

Leur lumière trop forte éblouit les médias

Qui pour ne pas gêner leurs maîtres investisseurs

Tournent la tête et portent leurs regards ailleurs.

 

Téodoro Obiang est caricatural

Ce président de la Guinée Equatoriale

Depuis trente sept ans est un fieffé brigand

Son fils chéri est un riche narcotrafiquant.

 

Le pays qui possède des gisements de pétrole

Pourrait permettre à ses sept cent mille citoyens

De vivre confortablement grâce à ce pactole

Et non pas d’un misérable euro quotidien.

 

Tout l’argent est raflé par ce maudit tyran

Au détriment d’un peuple contraint au dénuement.

Quant à l'Alpha Condé, il refuse l’Oméga

Qui marquerait la fin de sa sombre saga.

 

Ce tricheur assassin président de Guinée

Fit tuer la directrice du Trésor public

Qui allait dénoncer tous ses sales trafics,

En chiffrant les milliards qu’il avait détournés.

 

Malgré de faramineuses ressources naturelles

Les habitants souffrent d’une misère cruelle

Qu’aggrave une corruption encouragée d’en haut

Par ce bien triste sire, roi de tous les escrocs.

 

Quand en 2015 Ebola faisait rage

En Guinée et décimait la population

Alpha Condé se calfeutrait à Washington:

Vingt mille dollars par jour à l'hôtel Four Seasons.

 

Et pour conserver sa lucrative fonction

Il va tenter de truquer les proches élections`

On croit qu’il n’y a pas pire que ce répugnant là

En Afrique. Eh bien si, il y a Paul Biya !

 

Président du Cameroun pendant plus de trente ans,

Pays réputé le plus corrompu du monde,

Ce despote a passé l’essentiel de son temps

A piller sa nation d’une manière immonde.

 

Les revenus du pétrole c’est lui qui les empoche

Et personne n’ose lui en faire le reproche

Les exploitations minières gonflent ses revenus

Qu’importe si le peuple titube dans les rues,

 

Pour lui les privations,  les guenilles, l’indigence.

A la clique de Biya de se remplir la panse.

La fortune dc ce monstre, insatiable pillard

Approche les deux cent cinquante millions de dollars!

 

Il ne faut pas oublier notre cher Congo

Que dirige le putschiste Denis Sassou N’gesso.

Il n’hésite pas à massacrer ses opposants,

Et spolie son pays comme les trois précédents

 

La liste des despotes en Afrique est immense

Il y eut Mugabé, Al Bachir, et tant d’autres

Et il y a aussi tous ceux qui sont en instance

De les prendre pour modèles, tels de bons apôtres.

 

Mais à qui devons nous ces satrapes africains ?

A ces investisseurs à l’affût de trésors

Qui  pompent le pétrole et rasent les forêts,

Ratissent les diamants, raflent les minerais.

 

Pour y parvenir, il leur faut des hommes de paille

Et des politiciens qu’ils transforment en canailles.

Ces spéculateurs vivent dans nos riches contrées.

Nous en avons un bon. Son nom est Bolloré !

JB

 

Les satrapes d'AfriqueLes satrapes d'Afrique
Les satrapes d'AfriqueLes satrapes d'Afrique
Les satrapes d'AfriqueLes satrapes d'Afrique
Les satrapes d'AfriqueLes satrapes d'Afrique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :