Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Et ça roule, roule...

 

Quand je vois toutes ces voitures qui empuantissent l’air dans ma rue. Quand je vois tous ces conducteurs au regard vide qui s’arrêtent au feu rouge, repartent au feu vert, s’impatientent parfois, klaxonnent, voire s’insultent, je rentre chez moi et me réfugie dans mes rêves.

 

 

Et ça roule, roule, roule….

 

Et ça roule, roule, sans jamais se domestiquer.

Et ça roule, roule, comme un manège détraqué.

Et ça roule, roule à en attraper le tournis.

Et ça roule, roule, et jamais cela ne finit.

 

On voudrait crier stop, maintenant ça suffit !

Arrêtons de rouler et « piétonnons »  plutôt

Ou, pour aller plus vite, empruntons un vélo

Notre santé en tirera de grands profits.

 

Mais non ! C’est la bagnole qui a notre agrément.

Elle est devenue comme notre prolongement.

Si notre carrosserie attrape une éraflure

On en souffre comme s’il s’agissait d’une vraie blessure.

 

Et plus nous roulons plus nous empoisonnons l’air

Qui est vital mais ayant perdu tout bon sens

Nous pensons que pour vivre il nous faut de l’essence

Et cette aliénation nous empêche d’y voir clair.

 

On croit qu’on n’y est pour rien. On se cherche des excuses.

Ce sont ceux qui dirigent que toujours l’on accuse :

Les financiers, les banquiers, le gouvernement

Qui sont les seuls coupables de nos aveuglements.    

 

Mais si nous décidions un matin tout à trac

De ne pas actionner notre clé de contact

Et d’aller dans la rue marcher paisiblement

On formerait très vite de grands regroupements.

 

Et on retrouverait les émotions d’antan

Qui jaillissaient des fraternels rassemblements

Peut-être, nous reste-t-il encore un peu de temps

Pour stopper le processus du réchauffement ?

 

Mais pour ça il ne faut plus rouler bêtement

Comme des androïdes bornés, inconséquents

Et changer ce système qui nous aliène tant.

Le pouvons nous, amis, pensons-y un instant.

 

JB

 

 La pub qui s'est interpolée contre mon gré dans mon poème est une intrusion. Les gérants de ce blog pourraient avoir la décence de la mettre seulement en fin de texte ! 

Et ça roule, roule...
Et ça roule, roule...Et ça roule, roule...
Et ça roule, roule...Et ça roule, roule...
Et ça roule, roule...Et ça roule, roule...
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :