Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les lombrics

D'aucuns peuvent se demander pourquoi, Jean-Claude Perpère l'occitan ou votre serviteur s'obstinent à écrire des vers  qui  nous obligent parfois à nous creuser les méninges. Voici la réponse.

 

 

Les lombrics

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi  chaque matin j’essaie d’écrire des vers ?

Pas pour aller à la pêche. Ils sont un peu longs –

Et je ne suis pas sûr qu’ils plairaient aux poissons –

Mais pour les implanter dans une bonne terre.

 

Or chez l’homme, le cerveau est semblable à l’argile

Où s’enracinent des idées qui peuvent être noires

A l’instar du lombric le quatrain se faufile

Dans cette matière molle pour faire passer l’espoir.

 

Son but est de tenter de nous rendre plus heureux,

De nous mettre en émoi, d’éveiller nos  ardeurs

Si on est défaitiste de faire de nous un preux.

Si on est racorni de dilater notre cœur.

 

On ne rimaille pas pour quêter des bravos.

C’est pour soi tout d’abord qu’on s’oblige à écrire

Parce qu’on croit encore qu’on a des choses à dire

Et que de les sortir nous rend un peu moins sot.

 

Et si par chance nos vers touchent quelques lecteurs

C’est qu’ils ont été de valeureux laboureurs

Et comme les lombrics ont ouvert un passage

Entre soi et autrui qui a permis ce partage.

 

VIVA !

 

JB

Les lombrics
Les lombricsLes lombrics
Les lombrics
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :