Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L"errant Nocturne

De la chambre 220

 

L’errant Nocturne

 

Mes cachets étaient pris. Je n’avais qu’à dormir

Mais le sommeil hélas se faisait désirer.

Ma jambé éléphantesque me faisait souffrir

J’avais froid et aurais bien aimé transpirer

 

Et puis soudain j’eu chaud, trop chaud pour être à l’aise

Je me levais du lit, sortis dans le couloir

Je béquillais pour diriger mes charentaises

Vers la salle ses infirmières plongée dans noir.

 

Tout le monde dormait, sauf moi, l’errant nocturne

Qui se sentait bien seul dans ce dédale désert.

Demain, au petit jour reprendrons les affaires

Qui me rendront peut-être un peu moins taciturne

 

Cette nuit sépulcrale peu à peu me lamine

J’ai besoin de parler. J’alerte l’infirmière

Qui me remet au lit avec de la morphine.

Je décolle aussi sec à mille années lumières

 

JB

L"errant NocturneL"errant Nocturne
L"errant Nocturne
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :