Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le faitout chinois

 

Ce poème m’est venu en faisant cuire dans un faitout une compote d’abricot. ( après une intrusion publicitaire non désirée)

 

 

 

 

 

 

 

 

Le faitout chinois

 

A Antibes nous avons  acheté un faitout

Dans une chaîne suédoise. Fabriqué au Vietnam,

Il pèse un bon poids et je m’en sers beaucoup.

Bien que mon but ne soit pas d’en faire la réclame,

 

A Paris, dans la même chaîne, ça allait de soi,

J’en ai racheté un que je croyais semblable.

Eh bien non ! A l’usage,  il m’a paru moins fiable,

Et beaucoup plus léger. C’est un faitout chinois !

 

Je le découvris en cherchant sa provenance

Sur un sceau qui n’était pas mis en évidence.  

 Ce « made in » très discret eût mérité un blâme !

La Chine avait copié un faitout du Vietnam,

 

Dans un alliage médiocre, donc beaucoup moins coûteux

Mais pas pour les clients qui payent le même prix

Et ne prennent pas conscience de cette supercherie

Du bon faitout évincé par son clone douteux.

 

Le fabriquant Viet misait sur la qualité. 

Pour prendre le marché avec sa  camelote,

Le Chinois, qui n’était pas à cours de jugeote

D’une grosse plus-value offrit l’opportunité.

 

Adieu faitout conçu par de bons chaudronniers.

Les meilleurs ont perdu, à quoi bon le nier.

Dans ce monde où l’argent allèche et pervertit

Triomphent les contrefacteurs et les mercantis.

 

On le sait mais il est utile de le redire,

Ces voraces ont une calculette dans le cerveau

Même entre eux ils ne se font jamais de cadeau.

Et la loi du marché favorise les pires.

 

 

Le faitout chinoisLe faitout chinois
Le faitout chinois
Le faitout chinoisLe faitout chinoisLe faitout chinois
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :