Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ON VA...

Poème inspiré par le dernier discours de notre président.

( Après, je pense, une irritante intrusion de la pub)

 

 

 

 

 

 

On va…

 

Pourquoi tant de « On va » pourquoi tant de promesses

Alors que la bureaucratie paresse, paresse.

Le temps presse mais l’Etat devenu trop obèse

Dès qu’il doit s’activer ressent comme un malaise.

 

Sa hiérarchie, d’urgence ne se soucie guère,

Et fait preuve d’une inquiétante désinvolture.

Pour une décision, combien de signatures

Ou de dossiers urgents envahis de poussière ?

 

Combien de « on va » gisent au fond des placards ?

Combien de projets tombés dans les oubliettes,

Et que l’on redécouvre bien des années plus tard

Quand ils sont devenus totalement obsolètes?

 

Pour qu’il soit efficace il faudrait rapidement

Que l’Etat subisse une cure d’amaigrissement.

Mais cette Marianne ventrue plait aux politiciens

Qu’elle cache contre son sein quand ils ne sont plus rien.

 

Les administrations regorgent d’embusqués

Qui, dans leurs partis, étant restés en carafe

Sont  souvent devenus des hiérarques appliqués

A traîner des mains pour apposer leur paraphe.  

 

Et les « on va » hélas deviennent « on aurait »

La détermination s’estompe puis disparaît.

Or, pour que les promesses deviennent véridiques

Il faudrait tout d’abord guérir la République.

 

Dehors tous les planqués qui l’ont rendue si flasque !

Dehors les conseillers qui dorment dans leurs fauteuils !

On aurait pu, c’est sûr, ne pas manquer de masques

Et éviter d’être affligé par tant de deuils.

 

Alors Président vos « on va »  nous laissent rêveurs.

On aimerait y croire, mais la coupable lenteur

De la bureaucratie qui gère notre République

Douche notre enthousiasme et nous laisse septiques.

 

JB

ON VA...
ON VA...ON VA...
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :