Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Que d'hommes! Que d'hommes!

L’écologie et le réchauffement climatique inspirent ma pensée du jour. (Après l’intrusion de la pub)

 

 

 

 

 

 

 

Que d’hommes, que d’hommes !

 

Quand dans les années 1900 fut découvert

Ishi, l’ultime Indien libre de Californie

Celui-ci horrifié par la cacophonie

Urbaine dit à l’oreille du professeur Kroeber :

 

« Que de Blancs ! que de Blancs ! ». C’était l’effarement

En Amérique du dernier chasseur cueilleur

Qui ayant survécu à tant et tant  d’horreurs

Découvrait une ville et ses folles clameurs.

 

« Que de Blancs ! Que de Blancs ! » c’est à San Francisco

Que Ishi le yahi a prononcé ces mots,

A quelques pas du musée d’anthropologie

Qui était devenu son tout dernier logis.

 

« Que de Blancs ! Que de Blancs ! » souffla-t-il en mourant.

Lui, l’increvable sauvage, solide comme un roc

Sans anticorps, succomba au bacille de Koch

Après quatre ans de vie dans le monde des Blancs.

 

Si, comme Ishi, les ovipares ou mammifères

Qui jadis vivaient librement sur cette terre

Pouvaient exprimer leur abyssal  désarroi

Tous, dans un même élan, donneraient de la voix.

 

« Que d’humains ! Que d’humains ! », diraient-ils dépités

Devant notre engeance inconsciente et vorace

Qui ravage la terre, s’arroge tous les espaces

Et s’acharne à détruire la biodiversité.

 

Les Indiens ont été victimes d’un génocide

Perpétré par des Blancs voulant prendre leur place.

La faune et la flore, elles, subissent un écocide

Commis par notre espèce qui se déploie en masse  

.

Sur toute la planète. Partout où elle se case –

Vallons, plaines, montagnes, forêts, mers, fleuves,  rivières –

Elle s’acharne obstinément sur la biosphère

Comme un cancer virulent qui se métastase.

 

Les premières tumeurs datent du néolithique

Quand furent édifiés les tous premiers villages

Par des chasseurs-cueilleurs qui trouvèrent plus pratique

De cultiver les sols et d’adopter l’élevage

 

Que de courir sans cesse derrière le gibier.

La terre fut généreuse pour ces quelques pionniers

Qui sortant leur espèce du milieu animal

Allait lui donner un essor phénoménal

 

Et lui permettre une irrésistible ascension.

C’est du néolithique que des chercheurs sagaces

Font démarrer ce processus qui nous dépasse

Et qu’ils appellent déjà « la sixième extinction ».

 

Nous serions donc le déclencheur du phénomène

Qui fera disparaître pour des millions d’années

Toute vie sur la terre et donc la vie humaine

Qui est la cause de cette fatale destinée.

 

Oui, depuis le début on doit tous disparaître

Comme un virus qui meurt quand il n’y a plus de vie.

Pour survivre il faudrait changer notre façon d’être

Tuer nos prétentions, restreindre nos envies,

 

Ne pas permettre à certains leur voracité

Et limiter nos biens au strict nécessaire.

Hélas ces suggestions qui ne datent pas d’hier,

Passent pour des utopies ou des naïvetés.

 

Nous sommes donc condamnés, ça ne fait plus de doute,

Et peut-être qu’un jour, quand la vie renaitra

Sur la terre échaudée par cette grande déroute

Une humanité plus humble réapparaîtra.

 

VIVA !   

JB

 

Il faut savoir que le processus d’une extinction peut s’étendre sur 80 à cent mille ans. Si la sixième extinction a vraiment commence il y a environ vingt mille ans, compte tenu de la fonte massive actuelle du pergélisol qui dégage beaucoup de méthane, un accélérateur du réchauffement,  cette durée peut être considérablement raccourcie. A bon entendeur...

Que d'hommes! Que d'hommes!
Que d'hommes! Que d'hommes!Que d'hommes! Que d'hommes!
Que d'hommes! Que d'hommes!Que d'hommes! Que d'hommes!
Que d'hommes! Que d'hommes!Que d'hommes! Que d'hommes!
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :