Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'histoire n'oublie rien !

Un cri de colère devant ces satrapes algériens qui demandent à la France des excuses pour sa colonisation.

Mais en ce qui le concerne, le peuple de l’Algérie ne se satisfera pas d’excuse  de la part de ses actuels oppresseurs, ça c’est sûr ! ( Après l’indésirable pub)

 

 

 

 

 

 

 

L’histoire n’oublie rien !

 

Oublions les Romains, ça remonte trop loin

Oublions aussi les Francs qui étaient des Germains

Sinon faudrait-il reprocher à l’Allemagne

D’être à l’origine de l’empereur Charlemagne ?

 

Après les grandes invasions des hordes tudesques

Des Arabes ont eux traversé les Pyrénées

Et occupé des régions pendant cent années.

N’oublions pas non plus les raids des Barbaresques,

 

Ces pillards qui venaient avec leurs entraves

Razzier nos bourgades et, sans le moindre état d’âme,  

Enchaîner des enfants, des jeunes filles et des femmes

Pour les vendre à Alger au marché des esclaves.

 

Plus d’un million d’innocents connurent ce triste sort

Les hommes qui n’étaient pas sur le champ mis à mort

Allaient, à coups de fouet, finir sur des galères,

Ou, vendus au Grand Turc, servir de janissaires.

 

Imaginons l’Espagne demandant des excuses,

Elle, qui durant sept siècles subit l’occupation

De vainqueurs  musulmans qui une fois en fonction

Encouragèrent les arts et taquinèrent la muse.

 

La raison du plus fort est toujours la meilleure.

Les Arabes en leur temps dominèrent notre monde

Avant eux les Romains avaient eu leur grande heure

Espagnols, Anglais et Français attendirent la leur.

 

Aujourd’hui les tyrans d’Alger osent réclamer

A la France de venir présenter des excuses

Sa colonisation est certes à blâmer

Mais que penser de leur rapacité obtuse ?

 

Aux sévices subis au temps des barbaresques

La réplique française fut la colonisation.

Cette exigence d’Alger on la comprendrait presque

Si ce n’était pas une récupération.   

 

L’Algérie est riche de ses terres agricoles

Qui étaient le grenier à blé des romains

De ses minerais rares et bien sûr du pétrole,

Dont les profits ne tombent qu’en de rapaces mains.

 

Ils se protègent bien ces généraux avides

Ils ont une armée gavée à leur dévotion

Pour les défendre contre toute une population 

Qui n’en peut plus de vivre avec le ventre vide.

 

C’est à vous gras profiteurs de faire des excuses

A ce peuple vaillant spolié de son bonheur

Et qui en a assez que toujours on l’abuse

Avec des hochets pour apaiser ses rancœurs. 

 

Vous ne serez pas dupes chers amis algériens

De cette manipulation d’haïssables vauriens

Qui pour faire oublier leurs actes inadmissibles

Orientent votre amertume vers une ancienne cible.

 

Je sens qu’à Bab el Oued la colère gronde

Et que de chaque faubourg montent des bruissements.

Le peuple partout trépigne et guette le moment

Pour aller déloger ces satrapes immondes.

 

VIVA !

 

JB

 

 

   

 

L'histoire n'oublie rien !L'histoire n'oublie rien !
L'histoire n'oublie rien !
L'histoire n'oublie rien !L'histoire n'oublie rien !
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :