Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aubes tardives

 

Sonnet à mon réveil

 

 

 

 

 

 

 

 

Aubes tardives

 

 

Les touffeurs du mois d’aout s’en sont allées ailleurs.

La mer est plus houleuse, les aubes plus tardives.

Même les goélands somnolent près des rives

Malgré les injonctions de leur vieux chef râleur.

 

A quoi bon aller pêcher, le poisson est rare.

Mieux vaut attendre les gens qui arrivent chaque matin

Avec leurs déchets et des restes de pain

Qu’ils déposent pour eux sur les bords des remparts.

 

Parfois les donateurs se font pincer les mains

Par ces rapaces goulus qui viennent leur arracher

Les provendes des doigts tellement ils ont faim.

 

Les tourterelles aussi deviennent paresseuses

A cette heure ces dames sont encore en sommeil

Tout comme le pinson qui attend le soleil.

 

Viva !

 

 

 

 

 

 

 

Aubes tardivesAubes tardives
Aubes tardivesAubes tardives

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :