Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fraternité.

Un vœu pieux je l’admets, inspiré par le constat du Secours Populaire.

( glissez sur la pub intrusive pour lire le poème)

 

 

 

 

 

Fraternité

 

Pour les représentants du Secours Populaire

Depuis le confinement, la France ne va pas bien.

Elle est confrontée à une grande misère

Qui échappe à la vue de nos politiciens

 

Plus préoccupés par  leurs joutes de basse-cour

Que par cette misère qui frappe les plus modestes.

Leur nombre s’est accru, le fait est manifeste!

L’espoir les a quittés, ils vivent au jour le jour.

 

Les files d’attente s’allongent devant les ONG

Dans le but d’obtenir un peu de nourriture

Quelques habits mais tous ne peuvent être hébergés

Et certains désormais dorment dans leur voiture.

 

Quand ils n’en ont pas, il ne leur reste que la rue.

Le chômage partiel est un cache-misère.

Il ne dure qu’un temps puis ne fonctionne plus

Tel un sas qui freinait la descente aux enfers.

 

Pourquoi donc nos députés et nos sénateurs

N’envisagent-ils pas, pendant un certain temps,

Sur leur propre salaire d’aider ces indigents ?

Ce serait exemplaire et tout à leur honneur.

 

Ils pourraient alors dire aux chefs d’entreprise

D’agir comme ils l’ont fait, voire les y obliger

Hélas cet altruisme n’est toujours pas de mise

Dans ces milieux qui vivent en privilégiés.

 

Imaginez l’impact qu’aurait cette attitude

Dans une classe moyenne privée  d’exemplarité

Les dons abonderaient, c’est une certitude

Et serait honoré le mot fraternité.

 

Viva !

 

JB

Fraternité.Fraternité.
Fraternité.
Fraternité.Fraternité.Fraternité.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :