Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le village piton

Ça s’est passé hier…

( Après l'intrusion publicitaire)

 

 

 

 

 

 

Le village piton

 

Les lauriers sont fanés, la jardinière s’attriste.

Leurs fleurs roses ou pourpres n’enchantent plus cc lieu

Les plumbagos encore l’éclaboussent de bleu.

Le lantana aussi tient à rester en piste

 

Et orne de taches ocrées l’entrée de la maison.

Les journées sont plus calmes dans l’arrière saison.

Piloté par la « Nageuse qui nage à l’envers »

Nous sommes allés badauder à Gourdon, hier :

 

Un site haut perché, un village piton :

C’est ainsi qu’on appelle ces agglomérations.

Blotties autour de monts où la vue porte loin

Elles Permettent d’avoir l’œil sur  les moindres recoins.

 

Au temps des invasions tous ces hameaux rupestres

Avaient été conçus pour leurs visuelles vertus

C’étaient des miradors qui guettaient les intrus,

Entre autres les redoutés pirates barbaresques.

 

En cas de danger leur clocher sonnait l’alarme

Tous les autres clochers s’activaient à leur tour.

Cela provoquait partout un tintant vacarme,

Et les gens couraient se réfugier dans les tours.

 

Ces cloches dissuadaient les bandits de passage

Pas toujours, surtout quand ils étaient très nombreux

Et avaient le temps de se livrer au pillage

Avant que les gendarmes n’arrivent sur les lieux.

 

Aujourd’hui c’est l’inverse. Gourdon n’alerte plus

La vallée quand les voitures montent en ribambelle

Chargées de touristes qui sont les bienvenus

Car ils constituent son unique clientèle.

 

Ce village piton s’est mis au goût du jour

Boutiques et restaurants abondent dans les rues

Avec tous ces commerces comment peut-on faire pour

Imaginer les guetteurs du monde disparu ?

 

Nous étions donc quatre avec notre amie Anne

A nous restaurer près d’un splendide décor

Mais nos pâtes à la daube, nos entrées paysannes

Atteignaient sur ses hauteurs une valeur record.

 

La bouteille de rosé pour faire passer ces mets

Aurait pu, vu  son coût , être un divin nectar.

Or ce n’était qu’un très modeste vin du Var

On  a déjeuné simple à un prix de gourmet.

 

Néanmoins « la nageuse qui nage à l’envers »

Les connaissant par cœur nous a fait découvrir

Toutes les gorges du Loup,  pittoresque  univers

Où le loup ne vient plus parce qu’on l’a fait mourir.

 

JB

 

Le village pitonLe village piton
Le village piton
Le village pitonLe village piton
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :