Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J'aurais tant aimé

La nuit a porté conseil. Au lieu d’un cri de haine , un regret !

( Après l’indésirable pub sur laquelle il ne faut surtout pas cliquer)

 

 

 

 

J’aurais tant aimé…

 

J’aurais tant désiré vous dépeindre la mer

Et son teint automnal qui affiche un beau bleu

Nettement plus clair et aujourd’hui plus laiteux

Que celui du mois d’août beaucoup plus outremer.

 

J’aurais tant désiré vous décrire la plage

Sans le moindre baigneur et sans remue-ménage,

Une plage déserte par les vagues léchées

Qu’aucune salissure ne vient entacher.

 

J’aurais tant désiré décrire les volatiles

Qui peuplent ses abords le matin de bonne heure

Et qui aux injonctions du goéland râleur

Vont se regrouper et prendre un envol fébrile.

 

J’aurais  souhaité parler de la cacophonie

Qu’ils font en tournoyant dans le ciel antibois.

Leurs ricanements n’ont pas la douceur des hautbois

Ni des trilles du pinson la discrète euphonie.

 

J’aurais aussi, bien sûr, de toutes nos tourterelles

Tant aimé évoquer les insistants appels

Et saluer celle qui vient me réclamer chaque jour

Une obole pour avoir osé squatter sa cour.

 

Hélas, un silence anormal étouffe la ville

Les goélands se taisent, les tourterelles aussi

Et le pinson se cache dans les feuilles roussies

Du micocoulier étrangement immobile.

 

 A croire que la nature partage nos émotions

Et qu’elle même a sombré dans la sidération

Après les égorgements et le glas d’hier.

Mais sous ce mutisme couve une indicible colère…

 

JB

 

J'aurais tant aiméJ'aurais tant aimé
J'aurais tant aimé
J'aurais tant aiméJ'aurais tant aimé
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :