Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Panne sèche

 Ah les smileys de Facebook

Après l'inévitable intrusion publicitaire

 

 

 

 

Panne sèche.

 

Les cœurs veulent dire « très bien », les rires « c’est amusant »

Les likes, « c’est passable » et puis il y a « les riens » :

Ni cœur, ni rire ni like et là, c’est déplaisant

Pour l’auteur qui pensait que son texte était bien.

 

Presque chaque matin je m’applique à versifier

C’est ma technique pour garder mon cerveau alerte

Mais si je peux me vanter d’avoir la main verte

Je ne peux pas en dire autant de mon clavier.

 

Il y a les jours avec, et il y a les jours sans

Ceux où les idées fusent et où les vers sont là

Et ceux des pannes sèches où les mots sont absents

Et où sur l’écran blanc les lignes n’avancent pas.

 

Les façades livides inscrites dans ma fenêtre

Me cachent un carré de ciel couleur de plomb.

Aucune lumière ne vient atténuer le mal-être

Que crée mon cerveau dépourvu d’inspiration.

 

Et pourtant  je veux faire avancer ce curseur

Terminer ce poème qui ne veut pas sortir

Et qui franchement ne méritera pas un cœur

Ni un rire, ni un like tant il m’a fait souffrir.

 

Mais je vous dis quand même « à vot’bon cœur m’sieur-dame »

Pour l’effort accompli, même s’il n’est pas brillant.

Puisse dimanche à la mer s’enfuir mon vague à l’âme

Et revenir mes mots avec les goélands  

 

Viva !

 

JB

Panne sèchePanne sèche
Panne sèche
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :