Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le merci muet de la Saint Valentin

 

Rimaille de circonstance

(Après la regrettable intrusion)

 

 

 

Le merci muet de la Saint Valentin

 

Je pense que la Saint Valentin, je suis sérieux,

Ne devrait pas être la fête des amoureux

Mais celle de l’amour qui n’a pas de piédestal

Et que par pur égoïsme, on honore fort mal.

 

Avec des roses rouges destinées à ma mie

J’allais faire la queue à la boulangerie.

Nous étions nombreux à braver le froid glacial

Pour honorer d’un gâteau ce jour triomphal.

 

Un jeune quémandeur assis sur le trottoir

Mendiait d’une voix frêle tout en claquant des dents.

Les gens détournaient les yeux, c’était affligeant !

Moi-même par lâcheté faillis ne pas le voir.

 

Or il ne jouait pas les mendiants de métier.

Ce n’est pas de mise quand on est frigorifié

Et que votre détresse fait détourner la tête

Des couples amoureux qui ont le cœur en fête.

 

Par chance  mes yeux ont croisé ceux du jeune Roumain

En m’en allant je lui ai offert une obole

Et un pain au chocolat pour calmer sa faim

Son silence émouvant valait toutes les paroles.

 

En rentrant chez moi je me suis senti serein

D’avoir eu ce jour là un petit geste d’amour

Pour un pauvre garçon qui en bave tous les jours

Même quand les autres s’aiment  à la Saint Valentin.

 

JB

Le merci muet de la Saint Valentin
Le merci muet de la Saint ValentinLe merci muet de la Saint Valentin
Le merci muet de la Saint Valentin
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :