Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La porte dérobée

 

 

Paroles de Josué  quand il entra dans Jéricho : ( après la pub intruse)

 

 

« La ville et tout ce qu’elle contient est réservée au Seigneur, elle doit donc être détruite. Nous laisserons en vie uniquement Rahab, la prostituée, et tous ceux qui sont dans sa maison, parce qu'elle a caché nos espions ».

 

 

La porte dérobée

 

N’allez pas croire que Josué fit s'effondrer

Les murs de Jéricho avec ses trompettes

Le chef des Hébreux  qui était un madré

Avait eu connaissance d’une porte secrète

 

Bien avant de venir assiéger la cité.

Il y avait envoyé ses meilleurs agents

Qui purent  vivre en parfaite clandestinité

Dans le bordel local et observer les gens.

 

Rahab était le nom de la mère maquerelle

Qui offrit gîtes et couverts aux barbouzes hébreux

Et  durant la nuit ses pensionnaires les plus belles

Dans l’espoir de dédommagements généreux.

 

Puis, un soir, par la porte cachée elle les fit repartir

En leur rappelant que lorsqu’ils allaient revenir

Pour attaquer, leurs cornes de bouc devraient mugir

Afin qu’elle soit prévenue et vienne leur ouvrir.

 

Ça c’est la vraie histoire. La Bible fabule beaucoup

Les trompettes hébraïques n’ont pas fait un seul trou

Dans les épaisses murailles de la cité antique

Mais elles ont fait s’ouvrir la porte maléfique.

 

Dans le même livre Josué dément la légende

En faisant massacrer toute la population

Sauf Rahab à laquelle il offrit des prébendes

Pour avoir en secret accueilli ses espions.

 

 

JB

 

La porte dérobée
La porte dérobéeLa porte dérobée
La porte dérobéeLa porte dérobée
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :