Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Anne, ma sœur Anne...

La lucidité ne me fait pas sourire…

( Après l'inévitable pub)

 

 

 

Anne, ma sœur Anne…

 

La terre souffre et gentiment elle nous alerte

Elle ne veut pas notre mort mais nous sommes trop nombreux

Et nos décideurs sont des êtres dangereux,

Sourds à ses coups de semonce émis en pure perte.

 

Des pluies diluviennes ne sont plus absorbées

Par les sols recouverts d’asphalte et de ciment

Les eaux ruissellent sans pouvoir se résorber

Jusqu’aux ruisseaux qui soudain se muent en torrents.

 

C’est l’une des graves conséquences du surpeuplement

Qui dévaste les biotopes, nécrose la planète.

Mais ce sont les rapaces accrochés aux manettes

Les pires dévastateurs de l’environnement.

 

Or la terre dont ils ont détruit la biosphère

Ne peut plus gérer les aléas climatiques

Et tous ceux qui ont fait des profits  planétaires

Voient les effets de leur appétit boulimique.

 

Ils ont peur et se font creuser de grands bunkers

Pour se mettre à l’abri  d’éventuelles réactions.

Pauvres sots inconscients, vaniteux milliardaires

Votre engeance n’échappera pas à l’extinction.

 

Déjà la mer s’épaissit, le permafrost fond

Le méthane qu’il dégage fait monter les chaleurs

Des déluges mettent les rivières en fureur

Des volcans s’éveillent et grondent des typhons.

 

Il est temps de cesser les tergiversations,

Les joutes partisanes qui obèrent notre avenir.

Je guette la  femme ou l’homme porteur de solutions

Mais pour l’heure, hélas, je ne vois rien venir.

 

JB

Anne, ma sœur Anne...
Anne, ma sœur Anne...Anne, ma sœur Anne...
Anne, ma sœur Anne...Anne, ma sœur Anne...
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :