Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Arrivée à Poros

La colère d’Héphaïstos ( après l’inévitable pub)

 

 

 

 

L’arrivée à Poros

 

Le ferry avançait lentement vers Poros

Sous l’accablante chaleur des forges d’Héphaïstos

Qui s’abat  sans pitié  sur tous les passagers

Aussi bien sur les Grecs que sur les étrangers.

 

Il faut dire que ces humains futiles et capricieux

Parlant à leurs Smartphones, hyper-consommateurs

Se « selfisant » sans cesse, agacent un peu les dieux

En manque de héros à la fois beaux et preux.

 

Homère les a gâtés ses  rêveurs de l’Olympe

Face à ces hordes sans panache leur colère grimpe

Ils rêvent d’Achille, de Patrocle, du blond Ménélas

D’une Hélène qui eût fait fureur au Mont Parnasse,

 

D’un Ulysse conteur aux mémorables tropes

Qui après Troie ne rentra pas vite en Ithaque

Mais de retour écoutant son fils  Télémaque

Massacra tous les soupirants de Pénélope.

 

La sirène du Ferry me tire de ma torpeur

Poros apparaît  tout écrasé de touffeur.

Calme-toi Héphaïstos, les bornes tu dépasses

Partout les monts s’embrasent y compris le Parnasse.

 

Crois-tu vraiment que tous tes héros de l’Iliade

Etaient supérieurs à ces touristes en balades ?

Arrête ! Ne te laisse pas égarer par ta haine.

Tu es en train de brûler la terre des Hellènes !.

 

Zeus,  Athéna, au secours !  Calmez ce dément

Faites lui éteindre ses forges  ou on va tous mourir.

" Humains, me répond Zeus, c’est votre aveuglement

Qui allume les feux de ces réchauffements"

 

Le Ferry s’arrête en grondant une dernière fois

Au diable la canicule ! Vite ! Tous à nos valises !

L’arrivée à Poros fait jaillir notre joie

Sous la perverse caresse d’une brûlante brise.

 

JB

 

VIVA !

 

Arrivée à PorosArrivée à Poros
Arrivée à Poros
Arrivée à PorosArrivée à Poros
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :