Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE POUVOIR DE L'ARGENT

Ne pensez pas braves gens. On pense pour vous. (après la pub intruse)

 

 

 

 

Le pouvoir de l’argent

 

Quand les nantis se gavent, le monde se déprave

Quand les nantis s’engraissent, la terre est en détresse

Entre eux et les plus pauvres le décalage s’aggrave.

Le FMI le note mais pour lui, rien ne presse.

 

D’aucuns pensent que les peuples manquent de discernement

Et peuvent être manipulés très facilement

Par ceux qui ont pouvoir de les influencer

Entre autres les médias qui orientent leurs pensées.

 

Dans les journaux qui sont aux mains des milliardaires

Les analyses de fond sont pour le moins sommaires

Et ceux de la télé louent des lieux enchanteurs

Plutôt que d’aller filmer des conflits majeurs.

 

Rêvez donc braves gens, surtout ne pensez pas !

On ne veut de chambardement en aucun cas.

En étant  dépendant de la consommation

 On n'est pas trop tenté par la révolution.

 

Même si l’on fait grimper le coût de votre chauffage

Qui grève votre budgets, vous n'aurez pas la rage

Pour cent euros d'aller vous faire rectifier

Dans une conflagration qui serait sans pitié.

 

C’est la faim qui les fit passer à l’action,

Marcher sur Versailles pour quérir le boulanger

Avec sa boulangère et son petit mitron

Ces pauvres hères qui auraient bien aimé tout changer.

 

De dogmatiques meneurs attisaient leur fureur

Et partout l’échafaud fit régner la terreur.

La noblesse étêtée, la bourgeoisie régna

Et se remplit les poches avec les assignats.

 

Durant la grande expansion industrielle

Des paysans croyant au « mirage doré »

Par milliers vers les villes furent vite aspirés

Et connurent des conditions de vie cruelles

 

Les bourgeois n’étaient pas mieux que les aristos

Ces nouveaux travailleurs le comprirent assez tôt.

Les usines étaient toutes des bagnes quotidiens

Où l’on s’échinait pour ne gagner presque rien.

 

C’est encore la faim qui a nourri la rancune

De travailleurs malmenés par les possédants

Et qui espéraient qu’en décrétant la Commune

La révolution vivrait son achèvement.

 

On appliquerait les trois promesses escomptées :

Liberté, égalité et fraternité.

Vous connaissez la suite. Les troupes de Monsieur Thiers

Massacrèrent les plus braves au mur d'un cimetière.

 

Aujourd’hui les bourgeois sont de simples auxiliaires

Pour les puissants qui ont la maitrise financière,

Le contrôle des marchés sur la terre entière

Et des politiciens qui sont leurs feudataires.

 

Ne rêvons plus ami, je crois qu’il est urgent

Si l’on veut arrêter ces fatales prédations

De trouver un vaccin contre la fascination

Qu’exerce sur les hommes le pouvoir de l’argent.

 

JB

LE POUVOIR DE L'ARGENT
LE POUVOIR DE L'ARGENTLE POUVOIR DE L'ARGENT
LE POUVOIR DE L'ARGENTLE POUVOIR DE L'ARGENT
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :