Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'ignominie

A propos du bateau de migrants qu’on a laissé couler sans lui venir en aide, voici deux réactions poétiques complémentaires. Après mon « Ignominie »   ne manquez pas « Sollicitude » de l’aède occitan. (glissez sur la pub intruse)

 

 

 

 

 

 

L’ignominie

 

Le bateau s’emplissait d’eau glacée dans l’effroi

De migrants qui avaient cru à un monde meilleur

Hommes et femmes écopaient et bleuis par le froid

Des enfants  grelottants avaient cessé leurs pleurs

 

A l’aide ! criaient deux hommes en serrant dans leurs mains

Des Smartphones connectés aux postes de police

Anglais et français situés à mi-chemin

Du lieu où ils allaient sombrer dans les abysses.

 

Ce n’est pas nous mais eux qui doivent vous secourir  

Leur fut-il répondu avec indifférence

Tandis que la mer en train de les engloutir

laissait dans l’écouteur un écrasant silence.

 

Cette attitude inhumaine ne doit  pas être tue

Au nom de quel principe ou de quelle vertu

Peut-on cyniquement assister à la mort

D’une poignée de migrants accablés par le sort ?

 

JB

L'ignominie
L'ignominieL'ignominie
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :