Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pas un vote de militant, un vote d’empathie

Parmi tous ces hurleurs une voix qui m’apaise. ( Glissez sur la pub)

 

 

 

 

Pas un vote de militant, un vote d’empathie

 

Peu attiré, comme il l’est, par les viandes françaises

Dont j’ignore si elles sont meilleures ou plus mauvaises

Que celles venues d’ailleurs, mais est-ce accidentel ?

J’éprouve de l’empathie pour Fabien Roussel 

 

Oublions les bestiaux qu’on massacre et dépèce

Pour satisfaire chez certains une faim ogresse

C’est, je vous l’avoue sincèrement, sur le tard

Que j’ai, par compassion, cessé d’être un viandard.

 

Mais j’aime quand ce gourmand nous parle de nourriture

Des fromages et du vin  liés à notre culture

Des beaux terroirs de France, des fécondes campagnes

Qui nous rappellent à tous le pays de cocagne.

 

Enfin un qui n’a pas la haine  au fond du cœur,

Me dis-je en l’écoutant parler aimablement.

Sans cracher comme tant d’autres de fétides rancœurs

Il désigne son pire ennemi très clairement.

 

C’est le même que le mien, eh oui, c’est la finance

Avec ses bourses qu’affectionnent les spéculateurs,

Ces nantis qui accaparent toutes les valeurs

Et qui plongent tant de peuples dans la désespérance

 

Mais, mais, ce Fabien Roussel c’est un communiste !

Ambroise Croizat et Aragon l’étaient aussi

Le poète est connu, l’autre beaucoup plus mal,

Alors qu’on lui doit toutes nos protections sociales.

 

Eh oui, ce Savoyard fut ministre du travail

Après la guerre sous le gouvernement De Gaulle

Qui, bien que provisoire, joua un très grand rôle

Pour tous les travailleurs sur le plan national.

 

Alors, oublions les dérives staliniennes

Et ces apparatchiks qui se servent encore d’elles

Pour tromper et astreindre les multitudes humaines,

Et  une dernière fois observons Fabien Roussel.

 

Quand il parle, je l’écoute sans le moindre malaise

Sa bonhommie a le don de nous mettre à l’aise

Il ne profère pas des haines pour aigris

Sa mine a l’air sereine, quand il parle il sourit.

 

Il ne sera certainement pas au second tour

Mais j’apprécie les ondes positives qu’il envoie.

Elles m’apaisent de toutes ces piailleries de basse-cour.

C’est pourquoi au premier tour il aura ma voix.

 

Viva !

 

JB

Pas un vote de militant, un vote d’empathie
Pas un vote de militant, un vote d’empathiePas un vote de militant, un vote d’empathie
Pas un vote de militant, un vote d’empathie
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :