Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE GRAND SACCAGE

Actu du jour

 

 

 

 

Le grand saccage

 

Les petits garçons  ne jouent plus à « pigeon vole »

Dans les jardin dévastés de Marioupol,

Disparues les gamines qui comme des sauterelles

S’affairaient gaiement dans les carrés de marelle

 

Au milieu des débris parfois sur un trottoir

Quelques traces à la craie se laissent entrevoir

Telles des palimpsestes recouverts d’escarbilles

Elles témoignent qu’ici jouaient des petites filles.

 

Les gens cohabitent avec les rats dans les caves

Où résonnent les bombes qui pleuvent à l’extérieur

Des mères se lamentent, des vieillards ont l’air grave

Et les yeux des enfants  sont figés de terreur.

 

Des adolescents ont délaissé le football,

Les stades jusqu’alors animés de Marioupol.

Dans des tranchées ou derrière des tumulus

Ils attendent, armes aux poings, l’approche des blindés russes.

 

Et moi pendant ce temps je sirote mon café

En tapant de vains mots sur mon ordinateur

Seuls s’envolent vers eux les battements de mon cœur

Que nos propres clameurs s’empressent d’étouffer.

 

 

JB

LE GRAND SACCAGE
LE GRAND SACCAGE LE GRAND SACCAGE
LE GRAND SACCAGE
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :