Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'EMPREINTE DE SES PAS

 

A Julien, autre amoureux d’Antibes qui vient de perdre le soleil de sa vie. (glissez sur la pub)

 

 

 

L’empreinte de ses pas

 

Elle est partie si vite, telle une flamme qui s’éteint

A la caresse d’une brise quand le soleil se lève

Elle s’est dissoute dans les brumes du petit matin

Comme s’estomperait l’enchantement d’un rêve.

 

C’est la réalité qui est un cauchemar.

Vite il referme les yeux, mais c’est déjà trop tard.

Les nuées ne sont plus et le soleil flamboie

Sur la mer qui caresse les remparts antibois.

 

Il est seul et pourtant hier elle était là

Qui marchait sur la grève et parlait à voix basse

Pourquoi a-t-il fallu que ce songe s’efface

Où donc est-elle allée, dans quel Valhalla ?

 

Non, ce n’est pas possible, il veut se rendormir

Fuir cette réalité cruelle qui le broie

Suivre, comme hier, les pas de celle qu’il admire

Et se laisser guider par le son de sa voix.

 

Le mistral s’est levé et la mer en colère

Contre les remparts fait exploser sa fureur

 Il se croit seul mais non, une caresse l’effleure

 Elle est là, intangible, légère comme l’air.

 

 

  JB

L'EMPREINTE DE SES PASL'EMPREINTE DE SES PAS
L'EMPREINTE DE SES PAS
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :