Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y en a marre des sauveurs suprêmes !.

 Ce poème ne plaira pas forcément à tout le monde. Que les mécontents me pardonnent. Je ne suis personnellement en guerre contre personne. Pacem in terris.(glissez sur la pub)

 

 

 

 

 

Y en a marre des sauveurs suprêmes !.

 

Quand au premier tour j’ai voté  Fabien Roussel

Je me suis fait, par eux, remonter les bretelles

Eux, ce sont des insoumis de mon entourage

Qui pensaient que Roussel  leur chipait des suffrages

 

« Sans sa candidature et ses flatteurs discours

Qui nous fauchèrent, au moins, deux pour cent d’électeurs

Nous eussions sans problème passé le premier tour

Et du second, Mélenchon eût été vainqueur ».

 

Ce calcul ambigu des fervents laudateurs

Du tribun qui croit incarner la République

Valut au candidat communiste des rancœurs

Qui s’oublient devant les intérêts stratégiques.

 

Mélenchon maintenant se voit premier ministre

Il le clame haut et fort pour bien qu’on l’enregistre

Celant les griefs qu’il ressent à leur égard

Il offre aux communistes, du gâteau, quelques parts

 

Les parts, ce sont, bien sûr, les circonscriptions

Qui permettent d’accéder à la députation.

Ses propres reproches Roussel les a vite oubliés

Et après marchandage s’est, lui aussi, rallié

 

Je ne voterai pas pour ce commun programme

Car je me méfie des postures et des paroles

Du pontifiant tribun ou de son hologramme

Aucun sauveur suprême ne peut être mon idole.

 

Or c’est un populisme de gauche qu’il pratique

Au cours de ses meetings, quelque fois parfumés

Comme s’il ne voulait pas que nous puissions humer

Dans ses propos vengeurs des relents despotiques.

 

Et pourtant son programme avait tout pour me plaire

Il est hélas promu par trop de doctrinaires

Peu ouverts au dialogue, à la pluralité,

Qui croient à eux seuls détenir la vérité.

 

Si le sieur Mélenchon, comme le fit Makhno (1)

Refusant d’occuper le poste le plus haut,

N’avait voulu être qu’un insoumis ordinaire

Sans grade, sans prétention, j’eusse été solidaire.

 

JB

 

      (1)    Cosaque zaporogue, fondateur de l'Armée révolutionnaire insurrectionnelle ukrainienne, qui, après la révolution d’octobre et jusqu'en 1921, combat à la fois les « Armées blanches » tsaristes contre-révolutionnaires et l'Armée rouge bolchévique.

 

 

Y en a marre des sauveurs suprêmes !.
Y en a marre des sauveurs suprêmes !.Y en a marre des sauveurs suprêmes !.
Y en a marre des sauveurs suprêmes !.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :