Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un jour sans...

Quand ma pensée ne pense pas. (Glissez sur la pub)

 

 

 

 

 

Un jour sans.

 

J’attends ce souffle que l’on appelle dictamen

Il se fait désirer et là, sur mon écran,

Je tape ces quelques mots souhaitant qu’il advienne

Mais le mâtin se montre très récalcitrant.

 

Je m’obstine donc dans ce cheminement stupide,

Pianote sur le clavier sans la moindre lueur.

Les doigts de rose caressent les monts de l’Argolide

Je me vois à Poros, happé par leur douceur.

 

Mais ici, à Paris, rien ne vient m’éclairer

Ou caresser mes yeux qui ne voient plus grand chose.

La cour est silencieuse, les fenêtres sont closes.

Les voisins sont partis ailleurs pour respirer.

 

Un gras pigeon qui nidifie dans les parages

Se manifeste soudain, mais très brièvement

N’ayant aucune réponse à son roucoulement

Il clôt son bec et le vide revient sur ma page.

 

Je suis seul devant cet écran blanc qui m’oppresse

Et pas la moindre braise ne rougeoie dans le noir

Qui stagne dans mon cerveau. Je repense à la Grèce

Pour retrouver une aurore agréable à voir.

 

Roulez donc Parisiens vers de proches rivages

Où vous parviendrez après des embrouillages

Qui vous feront pester sur le prix de l’essence

Lequel va polluer vos trop brèves vacances

 

Moi je suis resté dans Paris abandonné

Et cette sédentarité ne m’a rien coûté.

Le Dictamen n’a pas daigné me visiter

Mais ma page n’est plus vide. J’en suis tout étonné.

 

Viva !

 

JB

 

 

Un jour sans...Un jour sans...
Un jour sans...Un jour sans...
Un jour sans...Un jour sans...
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :