Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MA PENSÉE DU JOUR Les Flics (Après une pub indésirable) En dix neuf cent quarante cinq de Gaulle hésita A épurer la police, puis se ravisa Par crainte de voir se désagréger le pays A peine libéré de l’emprise des nazis. Il y avait eu chez elle des collaborateurs...

Lire la suite

La pensée du jour Le test de Socrate. (après la maudite intrusion) Un matin Criton vient voir Socrate et lui dit Sais tu ce que j’ai appris à propos d’Eschine ? Socrate le regarde, fait un peu grise mine, Réfléchit un instant puis sagement sourit. Avant...

Lire la suite

La pensée du jour Le droit à la paresse. ( après l'intrusion non souhaitée de la pub) Le gendre de Karl Marx était un visionnaire. Relisant des passages du « droit à la paresse » J’ai ressenti en moi poindre de l’allégresse. Pour Lafargue le travail devait...

Lire la suite

Choses vues hier après-midi sur un trottoir. (Après l'intrusion de la pub) L’arbre et l’enfant Elle lâcha la main de sa mère et courut. Où voulait-elle aller? Quel était donc son but ? « Arrête toi ! Reviens ! » Ordonna la maman. « Je reste sous « ce...

Lire la suite

Merci a Vanessa Decoureau Bienvenue celui qui apporte. (Après ce viol publicit aire) Un proverbe savoyard dit « Benvnu a sui k’appeurte » Je cherche ce matin. Que puis-je apporter Qui ni ne vous chagrine et qui ni ne vous heurte ? Pour ça, il me faut...

Lire la suite

Les saisonniers ne sont pas toujours bien traités Hier France-Inter en faisait son actualité Au journal de huit heures. Dans les statiosn d’hiver Certains sont confrontés à des patrons pervers Qui les payent très mal, les logent dans des caves Et si c’était...

Lire la suite

Bonne année… place pour les pubs non désirées violeuse d'espace Bon, je ne vais pas pourrir de ce jour l’ambiance Vous parler des ours blancs qui n’ont plus de banquise Et qui ne pouvant plus se nourrir à leur guise S’approchent des villages pour trouver...

Lire la suite

Le poème du jour Le chemineau Après une pub imposée Jadis les SDF s’appelaient différemment. Sans-logis, mendiants, étaient leurs noms d’avant Certains les méprisaient, d’autres en avaient pitié En Savoie seuls les sots les traitaient de « patiers »....

Lire la suite

Ma nostalgie du jour ( Après ces pubs intrusives) J e m’en suis allé mais pas encore pour toujours, Avec de beaux cadeaux et le cœur un peu triste J’ai un maître, oui, un maître, moi le vieil anarchiste Je vous donne son nom. Il s’appelle l’AMOUR. Qu’il...

Lire la suite

Une pensée festive Pas de trêve mais un rêve... ( après cette maudite puvb) Pas de trêve de Noël pour les boursicoteurs, Ni pour les égoïstes, une bien triste engeance, Ni pour les libéraux dont la seule référence Est cette loi du marché propice aux profiteurs....

Lire la suite