Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au feu, les pompiers

Bonjour charmantes petites marmottes qui au sortir du terrier scrutez le monde d'un air inquiet en frétillant des moustaches.

Hier, le délégué irakien a précisé aux représentants de l'Europe, réunis pour revoir leurs positions à propos de Daech, qu'aujourd'hui ce pseudo califat sunnite comptait dans ces rangs plus d'étrangers que d'Irakiens, et notamment un nombre très important de djihadistes européens. "Ce problème, a-t-il ajouté, ne peut plus être considéré comme étant intérieur à l'Irak et à la Syrie, il vous concerne vous aussi directement".

Hélas, si ces représentants de l'Union, avec gravité, ont dû l’amettre, ils ont été bien incapables de décider d'une action immédiate. Comment l'auraient-ils pu d'ailleurs? Ce n'est pas à Paris, ni à Bruxelles que ce genre de décisions se prennent, mais à Washington où leur puissant et paralysant allié impose la conduite à tenir en matière de politique étrangère. Or, si Obama voudrait bien se rapprocher de l'Iran, le grand pays chiite qui est le seul à soutenir ses coreligionnaires arabes, victimes de la barbarie des extrémistes sunnites, la grande majorité du sénat américain, alliée d'Israël et des monarchies pétrolières du golfe, y est farouchement hostile et s'oppose à une action autre qu'aérienne dont on constate, chaque jour un peu plus, la préoccupante inefficacité. Jusqu'à quand va-t-on continuer à les suivre? Jusqu'à quand va-t-on laisser proliférer les métastases de ce cancer islamique en train de se répandre en Asie, en Afrique et en Europe ? Faudra-t-il attendre que cette tumeur monstrueuse, très probablement - à en croire le transfuge Snowden - concoctée dans les laboratoire du Mossad, de la CIA et de Al-Mukhabarat al-Aamah ( les services saoudiens), ait contaminé toute la planète pour songer à l’éradiquer ? Ces trois pays jouent avec le feu et surtout Israël car si, pour l’heure, la destruction de l’Etat sioniste n’est pas dans les préoccupations du sinistre Al Baghdadi, plus sa puissance croît, plus il finira par oublier ses géniteurs et comme Ben Laden, en son temps, se croira un jour assez fort pour vouloir les tuer. Quand donc l’Europe comprendra-t-elle qu’au lieu de regarder vers le grand large comme le fait depuis toujours la très ambiguë Angleterre, elle aurait tout intérêt à porter ses yeux en direction de l’Oural, vers les lointains de son espace terrestre auxquels elle est historiquement et indissolublement liée. L’Europe est une jusqu’à ces montagnes, estimait le Grand Charles. Sans doute serions nous beaucoup moins manipulables si, comme lui, nous reprenions plus de distance avec la tentaculaire Amérique et ses indissolubles alliés. Pour combattre efficacement Daech, contrairement à ce qui se fait, il serait probablement plus habile de renouer avec les Iraniens afin de ne pas laisser le Moyen Orient aux seules mains des manipulateurs de la région qui assurent leur tranquillité en attisant le feu tout autour de chez eux.

Au feu, les pompiersAu feu, les pompiersAu feu, les pompiers

Partager cet article

Repost 0