Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

EST-CE LE PRINTEMPS QUI FREMIT ?

Une promenade édifiante

( Après cette pub qu’il faut enjamber)

 

 

 

 

Est-ce le printemps qui frémit ?

 

 

Le soleil n’avait pas encore tiédi le vent

Mais il brillait très fort dans les rues et les cours

Et nous marchions vers les jardins du Luxembourg

D’un pas alerte pour mes quatre-vingt-cinq printemps.

 

Rue Lecourbe,  j'étais un  fringant quinquagénaire

Rue de Sèvres, dans mon dos naquit une douleur

Sournoise qui m’ôta mes illusions premières

Et ralentit un peu mes pédestres ardeurs

 

Place Saint Sulpice, je déployais ma canne pliante

Pour m’éviter une trop forte claudication.

Rue Férou, tel « Le bateau ivre » en perdition

Je tanguai sous le choc des rimes époustouflantes

 

Qui dans ma tête transformaient cette venelle tranquille

En un torrent furieux au cœur d’une jungle hostile.

Mais sitôt que nous parvînmes rue de Vaugirard,

Les voitures firent s’enfuir « les peaux rouges criards »

 

Enfin voici le portail du jardin atteint !

Vite une chaise, au soleil, près de l’orangerie

Pour reposer mon dos  qui s’est endolori

Durant cette longue marche du dimanche matin.

 

Mes quatre-vingt cinq printemps se sont mués en hivers

Pourtant, malgré ces courbatures d’octogénaire,

Je sens autour de moi poindre une sève printanière

Qui fait aussi pulser le sang de mes artères.

 

VIVA !

 

JB

 

EST-CE LE PRINTEMPS QUI FREMIT ?
EST-CE LE PRINTEMPS QUI FREMIT ?EST-CE LE PRINTEMPS QUI FREMIT ?
EST-CE LE PRINTEMPS QUI FREMIT ?EST-CE LE PRINTEMPS QUI FREMIT ?
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :