Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Paul et Arthur.

Allez pour vous faire oublier les intempéries, les grèves et les impérities de la politique un petit poème composé par votre serviteur en hommage à Verlaine et Rimbaud

Paul et Arthur.

Je connais bien sa vie et je rêve souvent

A ce passant considérable,

A ce jeune homme aux semelles de vent,

A ce poète incomparable.

J’aime aussi Verlaine qui l’a ainsi décrit

Et a cherché longtemps ses manuscrits

Puis s’est acharné à les faire connaître

Comme si l’adolescent était pour lui un maître.

Que dire de la passion qui les a rapprochés,

De leur frasques houleuses et de leurs fantaisies ?

Leurs éclats et les foudres qu’ils ont déclenchés…

Etaient-ils dus au choc de leurs poésies ?

A l’instar de la matière et de l’antimatière

Qui, en se rencontrant, créent une déflagration

Ces deux génies, tels des pôles contraires,

N’avaient pas les mêmes sources d’inspirations.

L’un puisait la sienne dans l’espace stellaire

Et l’autre plus humblement sur notre douce terre.

Quand l’un dans le firmament trouvait son émoi

l’autre le ressentait juste au dessus d’un toit.

Au premier, les aubes aux primordiales fureurs

Les bleuités teintant la colère des flots.

Au second, les mélancoliques langueurs

De l’automne et de ses longs sanglots.

Verlaine l’a aimé ce pigeon voyageur

Aimé très fort, ça va sans dire

Tous deux ont connu le pire.

Mais ils nous ont légué le meilleur.

Paul et Arthur.Paul et Arthur.Paul et Arthur.
Paul et Arthur.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :