Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un duel sans panache
A n'en point douter j'aurais préféré un duel Mélenchon Macron. Cela aurait sans doute volé plus haut car si le tendron de Brigitte à une belle faconde, la blonde Walkyrie était loin, hier soir, d'avoir l'éloquence tribunitienne de son vieux Papa, jadis As des podiums, devenu avec l'âge, devant la statue de Jeanne d'Arc, un pitoyable radoteur. 
C'est d'ailleurs un peu l'impression que nous a laissée sa fille hier en proférant sans cesse les mêmes litanies bâties sur des allégations qui manquaient de rigueur, en ratiocinant à longueur de minutes sans vraiment déstabiliser le jeune énarque qui connait bien ses dossiers. Elle a, c'est clair, perdu ce duel sans grand éclat qui rappelait par certains aspect le médiocre face à face Clinton-Trump. 
Macron n'est pas mon champion, ne l'a jamais été , ne le sera jamais, mais il a fait hier la démonstration qu'il était, par son sang froid, plus à même de tenir la barre du navire France dans la tourmente qu'une Marine le Pen qui tournait en rond sans parvenir à trouver le bon cap.
Les "Macroniens" ont gagné, leur guide ayant affirmer, preuves cinglantes à l'appui que Marine le Pen était indigne de diriger le pays, mais je suis bien anxieux sur la manière dont ce talentueux beau parleur s'y prendra pour nous sortir des tempêtes à venir. Comme je l'ai toujours dit : ce n'est qu'un début ...

Un duel sans panacheUn duel sans panacheUn duel sans panache
Un duel sans panacheUn duel sans panacheUn duel sans panache
Un duel sans panacheUn duel sans panacheUn duel sans panache

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :